3 Octobre 2016

Optilab

Martin Ouellet déplore encore la centralisation et les coupures en région

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, dénonce le bulldozer libéral qui continue ses ravages en santé. Cette fois, il s’attaque au dossier des analyses de laboratoire.

« Nous sommes ouverts à une amélioration du fonctionnement de nos laboratoires, mais nous voulons le faire en consultant les acteurs concernés et ce sans mettre à risques les analyses » a déclaré le député de René-Lévesque.

« Pour plusieurs patients, la perte d’une analyse peut avoir de graves conséquences sur un délai d'un diagnostic ou encore le traitement et le suivi d’un problème de santé, d’une maladie. Un devoir de précaution s'impose au ministre, car, derrière chacun des spécimens déplacés se trouve un être humain qui attend des résultats souvent importants sur son état de santé », de poursuivre le député

Toutefois, c’est l’inverse que les employés ce sont fait annoncer cette semaine, il y aura une centralisation des laboratoires un peu partout au Québec, l’abolition de 10 à 20 % des emplois dans les différentes régions. L’économie de 75 millions de dollars est un chiffre bien dérisoire à côté des risques que le ministre fait courir aux patients avec cette centralisation.

« Ce qui m’inquiète dans le dossier Optilab sur la Côte-Nord, c’est que le personnel de laboratoire sera encadré par des gestionnaires qui seront  physiquement à Chicoutimi ainsi que le budget de 11,9 millions de dollars qui vient avec » a mentionné Martin Ouellet.

Le démantèlement des régions se continue et nous sommes inquiets de perdre des services de proximité dans la circonscription de René-Lévesque ainsi que de l’expertise en technologie médicale que nous avons construite avec les années.