Identités locales et régionales. Faire connaître leurs racines aux enfants du Québec

S’inspirant d’initiatives à succès comme Enseigner le Kamouraska, le Parti Québécois a annoncé que sous son gouvernement, par le biais de projets pilotes, il offrira aux élèves de 2e et 3e cycles du primaire des activités de découverte, de familiarisation et d’attachement à leur identité, à leur histoire et à leur réalité.


EN BREF

  • Par le lancement de projets pilotes, un gouvernement du Parti Québécois entend offrir aux élèves québécois de 2e et 3e cycles du primaire des activités de découverte, de familiarisation et d’attachement à leur histoire locale et régionale.
  • Ces activités, en lien notamment avec les MRC et les sociétés d’histoire locales, s’inscriront aux domaines actuels « Univers social » et « Science et technologie » ou dans le cadre du cours d’éducation à la citoyenneté qui remplacera le cours Éthique et culture religieuse.
  • Une somme de 20 M$ sera allouée annuellement pour couvrir les coûts des projets éducatifs, qui devront répondre à des critères précis.
  • Dix demi-journées y seront consacrées sur 3 ans.


« Le lancement de ces projets pilotes vise à offrir aux élèves de 2e et 3e cycles du primaire l’occasion de développer un attachement à leur région. L’apprentissage de l’environnement local, y compris historique, tel que nous le proposons, s’insèrera dans le cadre des domaines actuels "Univers social" et "Science et technologie" ou dans le cours d’éducation à la citoyenneté que nous souhaitons mettre en place. Les écoles participeront aux projets pilotes sur une base volontaire d’abord, puis les activités seront étendues graduellement à l’ensemble du Québec. Ces activités seront déterminées selon les besoins et les réalités des milieux. Nous croyons que cette proposition aura un impact très positif sur la connaissance de l’identité et de l’histoire locale et régionale de nos jeunes », a exposé Martin Ouellet.


« Nous habitons le Québec, oui, mais d’abord, nous vivons dans un quartier, un village, une région. Connaître son milieu de vie, le territoire que nous fréquentons quotidiennement, l’apport des hommes et des femmes qui l’ont façonné fait partie de l’ancrage local et national de chacun d’entre nous », a-t-il ajouté.
« Nous nous sommes inspirés du projet Enseigner le Kamouraska; cette initiative bas-laurentienne, développée par la MRC de Kamouraska et offerte depuis 4 ans, vise à accroître la connaissance et la fierté des jeunes à l’égard de notre territoire. Notre programme, une fois pleinement implanté, sera doté d’un budget de 20 M$, une somme qui servira à couvrir les coûts des projets éducatifs », a conclu le député de René-Lévesque.

Donnez votre appui à Martin Ouellet