Un député du Parti Québécois près des gens pour des services près des gens

Le député sortant et candidat du Parti Québécois dans René-Lévesque, Martin Ouellet, propose des mesures concrètes, réalistes et sérieuses pour la santé, l’éducation et les services sociaux. « Au Parti Québécois, nous répondons directement aux enjeux et aux défis liés aux services de proximité dans René-Lévesque. Que ce soit pour la santé, l’éducation ou les services sociaux, notre programme se colle aux besoins des communautés. Comme parti des régions, le Parti Québécois s’assure que les services de proximité soient dispensés équitablement et efficacement partout sur le territoire. Au Parti Québécois, nous voulons un état au service des gens, non pas un état contraignant pour les gens et les institutions qui sont censées les accompagner dans l’épanouissement de leur quotidien », a déclaré le candidat péquiste.

 

ÉDUCATION

La Parti Québécois propose :

  • D’adopter le projet de loi bouclier, déposé au printemps 2018, qui vise à protéger les services éducatifs offerts aux jeunes;
  • L’abolition de la taxe famille du gouvernement libéral en instaurant à nouveau un tarif unique de 8,05$ pour le premier enfant, 4$ pour le deuxième et gratuit pour la troisième;
  • La création accélérée de places en CPE;
  • Le statu quo de la taxe scolaire pour pouvoir investir les sommes nécessaires à l’amélioration de notre système d’éducation;
  •  Le lancement d’un chantier national d’écoles du 21e siècle;
  • D’établir une planification budgétaire sur 5 ans des budgets d’infrastructures scolaires;
  • L’instauration d’un seuil garanti de services professionnels directs aux élèves qui fréquentent l’école publique et les centres de formation aux adultes;
  • L’adoption, en 2019, d’un plan de travail pour l’alphabétisation 2020-2030.
    « Ces dernières années, le Parti Libéral a affaibli notre système d’éducation et est responsable des grandes lacunes que nous connaissons aujourd’hui. Quant à la CAQ, elle ajoute l’insulte à l’injure en voulant couper davantage que le PLQ tout en affirmant pouvoir investir massivement dans l’éducation. Sérieusement », s’est exclamé le député sortant.

SANTÉ

Le Parti Québécois veut impérativement remettre le patient au cœur du système de santé.

Nous proposons donc de :

  • Mettre un cran d’arrêt dans la centralisation des services en région;
  • Décloisonner les professions pour donner une réelle autonomie aux 200 000 professionnels en santé, notamment les infirmières et les pharmaciens;
  • Bonifier l’offre de soins à domicile de 900 000 heures dès la première année du mandat;
  • Développer un réseau de cliniques d’infirmières spécialisées, notamment en CLSC, qui sera ouvert les soirs et les fins de semaine;
  • Bonification de 500 millions de dollars, sur cinq ans, dans les soins à domicile;
  • Climatiser l’ensemble des établissements de santé au Québec;
  • Autoriser les hygiénistes dentaires à faire des nettoyages en CHSLD et ailleurs;
  • Former des équipes d’infirmières et de pharmaciens en CHSLD.
    Le bilan libéral est catastrophique puisque ces dernières années, il a uniquement travaillé pour les médecins et la réforme Barette n’a pas amélioré l’accessibilité aux soins. « Optilab est la caricature même de la réforme destructrice du ministre Barette », selon M. Ouellet. « Alors que nous avons été témoin d’un rationnement destructeur par le PLQ, la CAQ, elle, se contente d’affirmer qu’elle va réduire les impôts tout en investissant massivement dans la santé, et ce, sans même détailler ses promesses », a ajouté le candidat du Parti Québécois.
    Solidarité
  • Rehausser le financement de la mission des organismes d’action communautaire autonome de l’ensemble des secteurs de 200 M$ récurrents et cumulatifs durant le mandat. Le financement des organismes sera pluriannuel, plus stable et sera indexé annuellement pour l’ensemble des organismes d’action communautaire autonome;
  • Étendre le réseau public de services à domicile en s’appuyant aussi sur les entreprises d’économie sociale;
  • Créer un programme d’assurance collective particulier pour les personnes travaillant dans le milieu communautaire.

Le gouvernement libéral a prouvé qu’il ne portait guère attention aux inégalités sociales en adoptant son projet de loi 70, ce qui occasionna une diminution de plus de 35% pour les prestataires de l’aide sociale. Du côté de la CAQ, elle est pratiquement toujours muette lorsqu’il est question de lutte contre les inégalités et a voté en faveur de PL 70 du PLQ », a souligné M. Ouellet. C’est ça le Parti Québécois! Des propositions sérieuses pour le bien être de l’ensemble des Québécoises et des Québécois. Nous avons une stratégie claire et transparente pour un Québec meilleur », a conclu le candidat péquiste.

Donnez votre appui à Martin Ouellet